Conseils éclair sur la retraite

Vous êtes rendu à une étape où tous vos efforts consciencieux pour épargner en vue de la retraite portent leurs fruits. Maintenant que vous profitez de vos nombreuses années de travail soutenu, continuez de faire le nécessaire pour prendre des décisions éclairées tout au long de votre retraite. Peut‑être avez-vous déjà transféré toute votre épargne dans un régime de revenu de retraite, ou, si vous avez moins de 71 ans, peut‑être avez-vous décidé de continuer à épargner une portion de vos avoirs dans un REER? Il est même possible que vous ayez un CELI ou un compte d’épargne non enregistré. Voici quelques conseils éclair pour commencer :

Passez vos désignations de bénéficiaires en revue. Jetez un coup d’œil aux personnes que vous avez choisies comme bénéficiaires de vos régimes d’épargne ou de retraite, et assurez‑vous que ces choix vous conviennent toujours. N’oubliez pas que pour la plupart des régimes de pension, votre conjoint est votre bénéficiaire d’office, à moins qu’il ait signé une renonciation. Sachez également que la définition de « conjoint » peut varier d’une province à l’autre.

Comprenez les faits sur l’impôt. Si vous recevez un revenu sous forme de prestation de retraite, de rente ou d’intérêts de placements garantis, ou si vous retirez des sommes de vos REER, sachez que ces montants s’ajouteront à votre revenu imposable. Vos revenus de dividendes de sociétés canadiennes et vos gains en capital provenant de régimes d’épargne non enregistrés seront également imposables, bien qu’à un taux moindre que vos autres revenus. Les revenus (intérêts et dividendes) et les gains en capital ne sont pas imposables dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI).

Consolidez, c’est plus commode. Rien ne vous empêche d’acheter de nombreux instruments de placement différents auprès de diverses institutions financières, mais pourquoi vous compliquer la vie inutilement? Si vous regroupez vos placements auprès d’une ou deux institutions financières, vous aurez moins de mal à faire le suivi de vos finances et à dresser votre budget.

Envisagez un prêt hypothécaire inversé; ce type de contrat vous permet de retirer une partie de la valeur nette de votre maison. Au lieu que ce soit vous qui fassiez des versements hypothécaires à votre banque, c’est l’institution financière détenant votre prêt hypothécaire inversé qui vous verse de l’argent. Votre dette au titre du prêt hypothécaire inversé augmente à mesure que vous touchez des versements. À votre décès (ou lorsque vous quittez votre foyer), la maison est vendue et le produit de la vente sert à rembourser les sommes que vous avez touchées, ainsi que les intérêts. S’il y a un solde, il est versé à vos héritiers.