Bonne dette, mauvaise dette

Que vous soyez expert en matière d’évitement de la dette ou pas, parfois le crédit et les prêts sont inévitables. Pouvez-vous imaginer acheter une maison sans contracter un prêt hypothécaire? Il importe essentiellement de pouvoir déterminer s’il est justifié, sur le plan financier, de recourir au crédit – c’est là la différence entre une bonne et une mauvaise dette.

Une bonne dette est un crédit ou un prêt utilisés pour obtenir un rendement quelconque sur l’investissement. Voici quelques exemples :

  • Les prêts étudiants utilisés pour acquitter les frais d’études
  • Les prêts ou le crédit utilisés pour le démarrage ou l’acquisition d’une petite entreprise
  • Les biens immobiliers
  • L’investissement

Les mauvaises dettes comprennent les achats payés au moyen de prêts ou de crédit et dont la valeur n’augmentera pas, ou qui ne vous procureront pas un rendement sur votre investissement. L’utilisation maximale de votre carte de crédit pour des vacances peut être considéré comme une mauvaise dette.

Conseils pour éviter les mauvaises dettes :

  • Évitez de payer par versements. Il peut être tentant d’utiliser le plan de financement d’un détaillant pour acheter ce nouveau mobilier de chambre à coucher. Mais si vous n’avez pas les moyens de régler un achat au comptant, payer par versements peut vous exposer à des intérêts élevés.
  • Évitez de recourir aux services d’encaissement de chèque et de remboursement d’impôt anticipé. Le pourcentage de frais imputé peut sembler petit, mais avec le temps, ces frais constituent une somme considérable.
  • Demandez à votre fournisseur de carte de crédit si vous pouvez obtenir un taux d’intérêt moins élevé.